Mozart et le cor de chasse

Image0001

Paul Kuentz qui a 81 ans lorsqu’il enregistre le présent CD, toujours jeune et alerte, à la tête de son orchestre qui s’exprime excellemment en un pur classicisme et sur instruments modernes, propose des œuvres de Mozart toute d’élégance qui font oublier la pochette peu flatteuse de ce CD. Ce sont les quatre « Concertos pour cor » que Wolfgang Amadeus composa pour Ignaz Leutgeb le brillant corniste de la Hofkapelle de sa ville natale (l’orchestre du Prince-Archevêque Colloredo). En fait Mozart détestait le cor tout comme la flûte qui exigeaient des musiciens hors pair pour être joués ce qui, eu égard à leur caractère rudimentaire, rendait ce jeu souvent incertain ; il faudra attendre le XIXe siècle pour les voir se perfectionner (clefs et pistons). C’est ici Marc Geujon, trompette super-soliste de l’orchestre de l’Opéra de Paris, qui joue du « corno da caccia » (cor de chasse) doté d’une embouchure de trompette. C’est là une première qui confère à ces œuvres enjouées un charme tout particulier, une chaleur  pleine de douceur notamment dans les mouvements lents, les mouvements enlevés étant, eux, gaillards et joyeux. Une lecture renouvelée de ces pages qui fera la joie des amateurs et de cuivres et de … Mozart !

W.A. Mozart, Les Quatre concertos pour cor, M. Geujon, cor de chasse, Orchestre Paul Kuentz. 1 CD Calliope.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*