Tomasi ou la lumière du Midi

Tomasi

L’œuvre d’Henri Tomasi, compositeur marseillais – il naquit dans le quartier de La Belle-de-Mai – est pétrie de la lumière provençale mais dénote aussi avec un lyrisme jamais démenti un sens profond de l’humanité appréhendée à travers ses lignes de force et ses faiblesses. Ce dont témoignent les œuvres que le trompettiste Éric Aubier qu’on a déjà présenté ici et le tromboniste Fabrice Millischer interprètent avec brio : par le premier, le « Concerto pour trompette » (1948) réputé injouable d’abord et aujourd’hui morceau de bravoure des solistes chevronnés, par le second, le « Concerto pour trombone » (1956) qui développe les qualités techniques de l’instrument. L’Orchestre d’Harmonie de la Garde Républicaine qui les accompagne propose ensuite « Les Noces de cendres » (1952), vigoureuse dénonciation en trois mouvements de l’absurdité de la guerre. La « Suite pour trois trompettes » (1964) clôt ce splendide programme plein de bruit et de fureur…bienvenus !

 

H.Tomasi, Concertos pour trompette & trombone, Noces de cendres, E. Aubier, F. Millischer, Orch. d’Harmonie de la Garde Républicaine, dir. F. Boulanger – S. Billard. 1 CD Indésens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*